Afrique de l’Ouest, acte II

Il y a 9 années dans De la confiture dans les oreilles, Le Blog - Aucun commentaire

Article tiré du blog De la confiture dans les oreilles :

La cité de la Musique organisait un cycle de musique du Sénégal, qui débutait le week-end dernier avec des concerts de musique traditionnelle. Celui du samedi soir permettait à la fois d’écouter des musiques et danses sabar traditionnelles (percussions, chants) et de la musique contemporaine (avec Chérif Mbaw). Une parfaite mise en pratique des cours du mardi soir dont je vous ai déjà parlé !

Le cycle s’est clos salle Pleyel, avec le célèbre Youssou n’Dour, jeudi soir dernier. Bien entendu, j’y étais !

Même si la salle est désormais habituée aux « musiques du monde » (appellation conventionnelle inappropriée, à mon avis, mais passons…), elle n’est pas encore totalement habituée aux effusions que la musique africaine déclenche, et les pauvres ouvreuses ont eu un peu de mal à déterminer quelle attitude adopter devant ces retardataires bruyants et danseurs enthousiastes. L’ambiance était chaude !

Au-delà de sa musique entraînante (même si j’ai moins aimé sa première partie, issue de son dernier disque Dakar-Kingston, de reggae), Y. n’Dour a pour lui une prestance et une aura certaines. Profitant de son statut de star internationale, il n’oublie pas de donner au public français quelques leçons sur l’Afrique et la culture sénégalaise, mais aussi de soutenir les jeunes musiciens de son pays (ce qu’il fait déjà au quotidien) : Carlou D, le jeune chanteur qu’il avait invité, était fantastique (bizarrement, je ne retrouve sur Internet que du reggae, alors que les morceaux qu’il a joués étaient plus traditionnels, acoustiques…).

En tout cas, je regrette de n’avoir pas encore eu le cours sur le mbalax (musique urbaine du Sénégal, dont Y. n’Dour est donc le digne représentant), parce qu’il est certain qu’on n’écoute pas la musique de la même manière lorsqu’on sait d’où elle vient et comment elle s’est créée !

De la confiture dans les oreilles

Partager

Write a comment