Faites le mur

Il y a 9 années dans Le Blog, Vidéo - Aucun commentaire

Je vous invite à aller voir ce doc mémorable sur le street art “Exit Through The Gift Shop” en V.O qui révèle enfin la face cachée de nombre d’artistes biens barges et  habituellement anonymes : Shepard Fairey, Invader et même Banksy enfin devant la caméra. Quoique ? En est-on bien sur ? N’ est ce pas un coup monté ? un gros fake ? A vous de voir…

De quoi ca parle ?  (attention Spoiler)  c’est l’histoire de Thierry Guetta, un Français exilé à Los Angeles pour vendre des fripes à prix d’or aux bobos et qui devient par hasard réalisateur d’un (très mauvais) doc sur le street-art  puis lui même artiste controversé sous le pseudo de Mr. Brainwash…  A la fois extrêmement drôle, très parlant sur un univers assez secret, engagé, super divertissant, rock ‘n roll et roublard (on se questionne souvent sur l’existence réelle de l’hilarant Thierry Guetta et sur celle de son avatar artiste pour gogo, Mr Brainwash, qui monte en quelques mois une expo pharaonique de ses innombrables « œuvres » faites par ses assistants, recyclant tout sans vergogne et achetées des milliers de dollars.

Cet objet filmique non identifié est véritablement passionnant de bout en bout. Et quand c’est fini, on reste assis là comme un con, à se demander si ce qu’on a vu n’est pas un énorme canular monté de toutes pièces par Banksy, l’homme capable d’accrocher ses détournements parodiques de tableaux au Louvre, d’introduire une poupée illustrant un prisonnier de Guantanamo à Disneyland ou de faire un graff poétique sur le mur de Gaza. Des recherches sur internet au sujet de Thierry Guetta/Mr Brainwash paraissent accréditer la thèse du vrai documentaire mais la manière dont Guetta est présenté, à la fois passionné, idiot, ingérable, touchant, avide de pouvoir et d’argent, laisse penser que son histoire est inventée pour servir de prétexte à un film présentant un art à part entière, tout en brocardant sévèrement le monde de l’art contemporain et ses habitudes ridicules, l’argent facile qu’amène une célébrité fabriquée en quelques heures et les dérives d’un monde capitaliste sombrant corps et âme. Entre réalisme et canular, ce film est à l’image de son créateur avec une seule règle : rester politiquement incorrect. En tout cas  la ballade dans le monde des “bombeurs” vaut le détour… d’autant que ce ne sont pas les derniers pour la déconne…

Un des meilleurs film de l’année !

Liens : www.banksy.co.uk, www.banksy-art.com, www.mrbrainwash.com, www.faiteslemur-lefilm.com, www.banksyfilm.com

vincent

Partager

Write a comment