On / off

Il y a 9 années dans De la confiture dans les oreilles, Le Blog - Aucun commentaire

Article tiré du blog De la confiture dans les oreilles :

L’an dernier, tout à fait à la même époque, je vous parlais déjà de photo, grâce au mois de la photo, qui a lieu tous les ans en novembre. Cette année, le début du mois a été un peu chargé en sorties diverses (d’où, paradoxalement, le relatif calme sur ce blog) et je ne me suis vraiment préoccupé du programme du mois 2010 que la semaine dernière. Les lois de Google étant parfois retorses, ma recherche m’a amenée directement sur le site du mois « Off » de la photo, dont j’ignorais jusqu’à l’existence.

C’est ainsi que, totalement au hasard, j’ai découvert une petite galerie (tellement petite qu’elle s’appelle « galerie miniature »), cachée dans un studio au rez-de-chaussée d’un immeuble résidentiel de Pigalle, qui participe à ce mois Off avec son exposition « See you soon ». Ce titre un peu étrange à première vue fait référence au concept de l’exposition, conçue à partir d’échanges réguliers entre deux photographes, l’un reconnu, l’autre plus jeune, parfois chacun à un bout du monde (mais le monde a-t-il vraiment des bouts ?), tels une partie de ping-pong en photos. J’ai particulièrement aimé les œuvres de Binu Bhaskar, dont je n’arrive malheureusement pas à retrouver de site Internet, ou de Philong Savan (à l’origine de la photo de l’affiche), respectivement indien et cambodgien.

J’ai sélectionné d’autres expositions du mois Off de la photo (mais aussi du mois On). Je ne sais pas si j’aurai le temps d’aller les voir toutes, mais je l’espère. C’est notamment le cas de l’exposition d’Estelle Lagarde, dont j’avais entendu parler au sujet de son livre (dont les photos de l’expo sont issues).

Et puis, j’avoue que j’ai pris goût à ces visites, alors qu’elles me rebutaient au début. Elles sont souvent très courtes, un peu irréelles parfois, dans des galeries que l’on n’aurait jamais vues et où l’on se sent un peu intruse (souvent, je suis seule ou nous sommes deux face aux photos, avec le ou la galeriste qui me-nous observe de derrière son bureau).

De la confiture dans les oreilles

Partager

Write a comment